Le mois de mai n'en finit pas d'être hivernal. Le matin les températures décollent difficilement au dessus de 5°c. Les tomates semées il y a un mois se trouvaient trop à l'étroit dans leur caissette, mais impossible de les repiquer en pleine terre, sous peine de les voir mourir de froid. J'ai donc entrepris un mini sauvetage en repiquant les plus jolis pieds dans de gros pots achetés à vil prix. Dans un mélange de terreau, terre de jardin (merci aux taupes pour le coup de main!) et fumier de poules, elles attendent les beaux jours, bien au chaud vers le radiateur, avant de migrer le long du mur sud de ma maison.

Pourvu que ça ne dure pas.

Mise à jour du 27 mai : La météo plus clémente m'a enfin permis de sortir les tomates au soleil. Après des semaines de pénombre dans la maison, elles ont toute brulé aux premiers rayons du soleil. Les feuilles sont mortes, il ne reste que les tiges.
J'ai donc racheté six pieds de tomates standard au marché
C'est en se trompant qu'on apprend....