Enfin, je suis de retour dans le jardin. Il faut dire qu'ici, en Haute-Savoie, il se passe de longs mois où le gel et la neige empêche toute intervention.

Un ami paysagiste m'a donné 'un peu' de BRF il y a une semaine (en échange de cours de maths à son fiston) J'en ai donc profité pour jardiner un peu hier.

J'ai donc commencé à planter mes patates. Je les ai mise au même endroit que l'année dernière : une parcelle de 2,5m x 12m que j'avais fait labourer par mon voisin agriculteur et enrichis au BRF. Cette année point de tracteur. J'ai investi dans une grelinette ! Sur la bande supérieure j'ai rechargé avec du BRF frais et ajouté quelques brouettes de fumier de vache (piquées à mon voisin également). J'y ai planté hier des oignons et semé des carottes... en attendant d'autres choses.

Sur la partie inférieure, j'ai planté mes patates. Pas de fumier pour elles. Il les fait bien grossir, mais sa richesse en azote les rend moins durable à conserver. Je préfère des patates 'moyennes' qui se conservent tout l'hiver, plutôt que de gros tubercules qui vont être fichus dès novembre.

La recette des patates au BRF est assez simple : - Désherbage à la main
Rapide car j'avais peu de plantes indésirables et le BRF de l'année dernière a laissé la terre très meuble.
- Grelinettage
- Lâchage de poules pendant 45 minutes, le temps de casser les dernières mottes, niveler et nettoyer le terrain

Il faut savoir que les poules ont deux grandes passions dans la vie :
1 : Gratter :
2 : Manger :
C'est très pratique pour préparer la terre d'un jardin, et en plus elles lâchent volontiers quelques crottes qui viendront enrichir le sol.
- Pose des patates sur la terre

Attention : s'attendre à des remarques désobligeantes de votre entourage !
Ce mode de plantage est une hérésie pour tous les jardiniers/paysans !!
J'ai planté des rattes et des charlottes qui me restaient de l'année dernière.J'y ai ajouté 25 pieds d'Agata et quelques pied de jesaispasquoi qu'il me restait, excellentes, mais dont j'ai perdu le nom.
- Recouvrage avec une bonne dose de BRF frais. Pour l'instant j'ai mis environ 5-10 cm, j'en rajouterai plus si j'estime que c'est nécessaire.
- Arrosage avec l'eau de ma source, parce que le printemps est très sec cette année.

Si tout se passe bien, dans 100 jours on écarte le BRF et on récupère de belles et bonnes pommes de terre.

Une vue d'ensemble du jardin pour résumer.

De gauche à droite sur la photo :
- les tas de BRF près à être étalés et/ou incorporés;
- la moitié de la parcelle enrichie au fumier de vache et au brf frais;
- le chemin pour passer un milieu;
- la moitié réservée aux patates en cours de travail (premier plan : plantation terminée, deuxième plan : 'poulage' du terrain;
- une clôture volontairement laissée 'sauvage' (framboisiers, orties et plein d'herbes folles qui vont grandir) pour servir d'abris aux auxiliaires.

Outre cette parcelle relativement nouvelle, j'ai encore le potager 'historique' de la maison, dans lequel je fais plein de tests de d'utilisation de compost, de fumier et de brf. Je vous en parlerai plus longuement une prochaine fois.

Dans 100 jours on écarte le BRF et on récupère de belles et bonnes pommes de terre.