Est-ce un hasard, le fruit de mes observations plus assidues ou -déjà- un signe d'enrichissement biologique ? Toujours est-il qu'il me semble avoir observé plus d'animaux dans mon jardin que les années précédentes. Ainsi, en quelques semaines j'ai pu observer : - une hermine qui arpente régulièrement mon arpent à la recherche de ses proies (campagnols, mulots, oisillons...) - un torcol fourmilier, assez peu commun, qui s'est délecté pendant de longues minutes des fourmis de mon potager; - une dame triton alpestre qui s'est invité dans mon « bassin » (un gros tonneau de plastique coupé en deux et enterré dans ma pelouse, avec un nénuphar et des jonc) et qui semble attendre avec patience le passage d'un mâle; - une variété étonnante d'oiseaux en tout genre que je n'observais généralement qu'en hiver durant le nourrissage.